| Partager

Choisissez le bon moment

Reconnaître les moments opportuns

Traditionnellement, les programmes conçus pour aider à prévenir la consommation chez les mineurs nous conseillent de parler avec nos enfants à des âges ou à des moments spécifiques de leur vie. Cependant, comme nous l'avons vu dans notre examen des étapes de l’éducation d’un enfant, les enfants de tous les âges peuvent tirer profit de discussions honnêtes sur l'alcool. Pour être significatives, ces conversations doivent être pertinentes et la pertinence ne peut être prévue.

Dans nos vies en tant que parents, il y a des fenêtres d'opportunité que nous pouvons utiliser pour renforcer notre influence. Parfois, ces fenêtres s'ouvrent de façon prévisible, comme à la suite d’une assemblée scolaire sur la consommation d’alcool chez les mineurs. Parfois, elles s’ouvrent quand nous nous y attendons le moins. Ce peut être en conduisant, en retournant chez soi, en revenant d’une fête de famille où une tante ou un oncle a un peu trop bu. Ce peut être lorsqu’une nouvelle à propos de l’alcool passe à la télé ou que notre fils ou fille assiste à son premier party.

Dans ces moments, quand l’esprit de nos enfants est grand ouvert, notre orientation et nos conseils peuvent se glisser naturellement. Ce sont les meilleures opportunités d’offrir des conseils et de guider l’enfant sans résistance. Si nous sommes toujours à l’affût de ces opportunités, notre rôle de parent devient plus facile. Soyez prêt à saisir le BON moment.

L’importance des questions de suivi

Même après avoir commencé à tenir des conversations plus profondes et plus significatives sur l'alcool, il faut se rappeler que nos enfants ont beaucoup de choses en tête. Pour nous assurer que nos conseils et nos attentes sont clairs, nous devons prendre l'habitude de poser des questions de suivi. Pour les plus jeunes enfants, la question peut être aussi simple que « Quel âge doit-on avoir pour boire de l’alcool? » Pour les adolescents et les jeunes adultes, ça peut être « Maintenant, redis-moi ce que tu vas faire si ton accompagnateur a consommé de l'alcool? »

Ces questions de suivi sont importantes pour de multiples raisons :

  • Elles aident à créer l’imputabilité.
  • Elles démontrent votre réelle préoccupation pour le résultat final.
  • Elles créent de nouvelles opportunités de communication.
  • Elles sont une autre manière de demeurer connecté avec vos enfants, spécialement les adolescents et de vérifier leur conversation.

Il y a des fois, de nombreuses fois, où une reconnexion tranquille, affectueuse avec un enfant est plus efficace qu'une conséquence ou une punition

- Holly Bennett et Theresa Pitman, auteures canadiennes et journalistes pour le magazine Today’s Parent.

Nous devons dépasser l'ancienne conception qui disait que, afin d’inciter les enfants à mieux faire, il faut les faire se sentir mal. Tout comme les adultes, les enfants qui se sentent encouragés, veulent faire mieux.

- Docteur Elliott Barker, psychiatre légiste et défenseur de la Société canadienne pour la prévention de la cruauté envers les enfants.

Demandez à un expert

Discutons en famille est votre site web de référence pour du soutien et de l’information sur votre rôle de parent

Vous trouverez ici, de l’information sur les approches relationnelles qui fonctionnent à travers les différentes étapes de l’éducation d’un enfant et le soutien d’une communauté d’entraide. Discutons en famille contient de tout : des conférences en ligne, des blogues engagés, des vidéos comment faire, les derniers résultats de recherches, ainsi que notre Guide parental téléchargeable.

Partager

S'enregistrer à la liste d'envoi de courriel