| Partager

Écoutez pour apprendre

Même à un jeune âge, les enfants ont une capacité plutôt développée à reconnaître s’ils sont vraiment écoutés ou seulement tolérés. Nos enfants — surtout les adolescents — ont un profond besoin d'être entendu. L’écoute est un des aspects les plus critiques d'une relation parent-enfant. Si les enfants ne pensent pas que nous sommes à l'écoute, ils cesseront éventuellement de nous parler. Donc, en tant que parents, nous devons comprendre ce que veut vraiment dire « être à l’écoute ».

Souvent, les spécialistes en relation font une distinction entre trois niveaux d’écoute

  1. L’écoute avec une intention
  2. L’écoute selon notre propre perspective
  3. L’écoute avec un esprit ouvert

Naturellement, le but, dans n’importe quelle situation, est d’atteindre le troisième niveau d’écoute : En écoutant avec un esprit ouvert, nous pouvons élever nos conversations. Ce niveau nous offre beaucoup plus de chances de découvrir les pensées, les craintes et les opinions de nos enfants concernant la consommation d’alcool chez les mineurs. Dans une certaine mesure, l'écoute constitue l'outil le plus puissant lorsqu’il s'agit de prévenir la consommation d’alcool chez les mineurs.

L’ÉCOUTE AVEC UNE INTENTION

Plusieurs conversations avec nos enfants peuvent possiblement être faite en ayant une intention. À ce stade, au lieu d’être à l’écoute de l’autre, nous répétons plutôt un scénario de la situation dans notre tête. En d’autres mots, nous nous présentons à cette conversation en ayant déjà en tête une issue spécifique. Nous ne sommes pas vraiment ouverts à des idées qui n’émaneraient pas de notre intention première. Par exemple :

Parent: « Assieds-toi. Ta mère et moi voulons te parler de la consommation d’alcool chez les mineurs. Tu sais que tu n’es pas supposé boire, n’est-ce pas? »
Ado: « Oui. Je peux aller chez Nicolas maintenant? »

L’écoute de niveau 1 est habituellement caractérisée par des questions fermées et des interruptions pouvant mener à des interprétations erronées et blesser les sentiments.

L’ÉCOUTE À PARTIR DE VOTRE PERSPECTIVE

Bien qu’il soit de meilleure qualité, ce niveau d’écoute manque encore de véritable ouverture. Au niveau 2, nous écoutons ce que disent nos jeunes, mais nous établissons instantanément un lien avec nos propres vues et expériences. Par exemple:

Adolescent: « Maman, tu ne comprends pas comment c’est difficile d’être le seul de mes amis à devoir respecter des règles aussi strictes. »
Parent: « Je sais qu’il est difficile d’être ado. Quand j’avais ton âge… (etc.). »

Lorsqu’on écoute de notre perspective, nos enfants ont l’impression que leurs propos sont uniquement une plateforme pour leur rappeler nos propres expériences. En surface, nous semblons avoir une conversation, mais en réalité, nous attendons simplement notre tour de parole.

L’ÉCOUTE AVEC UNE L’ESPRIT OUVERT

Pour vraiment entendre et comprendre les propos de l’autre, il est important d’écouter sans jugement, idée déjà faite ou constantes références à soi. L’idée est de répondre aux mots spécifiques, aux émotions et aux opinions exprimés par nos enfants au moment présent. Nous nous concentrons sur ce qu’il disent et ressentent, et non sur ce qu’ils ont déjà dit par le passé ou ce que nous croyons nous-mêmes ou ce que l’on pense que notre enfant devrait dire.

Adolescent: « Maman, tu ne comprends pas comment c’est difficile d’être le seul de mes amis à devoir respecter des règles aussi strictes. »
Parent: « Je comprends que ça doit être difficile de se sentir isolé comme ça. Qu’est-ce qui rend ça difficile ? Comment t’es-tu comporté face à ça ? »

Lorsque nous écoutons avec un esprit ouvert, nous ne nous détournons pas des émotions et des problèmes que nos enfants cherchent à exprimer. En répondant à leurs commentaires avec un esprit ouvert, nous leur démontrons un respect qui contribue à bâtir leur confiance et à nous assurer une plus grande implication dans leur vie.

Reconnaître les sentiments et la situation de nos enfants, reformuler leurs messages pour en valider la précision et les rétroactions, constitue la clé de la relation. Ce procédé valide leurs remarques et les informe que nous comprenons leurs raisons et sentiments, même si nous ne les approuvons pas nécessairement. Si nous nous mettons dans la position de notre enfant, nous pouvons obtenir une meilleure compréhension de leurs idées et de leurs sentiments. Nous pouvons alors partager ce que nous croyons comprendre avec chaleur et acceptation.

Il y aura certainement des moments où nous aurons mal interprété les messages de nos enfants, mais s’ils savent que nous écoutons avec un esprit ouvert, ils nous aideront à comprendre. Écouter avec un esprit ouvert envoie un message clair, assurant que nous sommes ouverts à discuter de n’importe quoi, sans émettre de jugement ou nous mettre en colère.

Abstenez-vous de répéter mot pour mot les paroles de votre enfant. Reformulez-les afin de rendre compte des sentiments exprimés et de la situation, démontrant ainsi que vous êtes à l'écoute et que vous avez compris.

En résistant à l'envie de mettre de l’avant nos propres intentions et nos propres solutions, nous donnons à nos enfants une chance d'apprendre à exprimer leur opinion et à résoudre leurs propres problèmes. Par le fait même, grâce à un dialogue ouvert, nous pouvons leur faire savoir que nous sommes présents pour eux s’ils ont besoin d'aide.

Demandez à un expert

Discutons en famille est votre site web de référence pour du soutien et de l’information sur votre rôle de parent

Vous trouverez ici, de l’information sur les approches relationnelles qui fonctionnent à travers les différentes étapes de l’éducation d’un enfant et le soutien d’une communauté d’entraide. Discutons en famille contient de tout : des conférences en ligne, des blogues engagés, des vidéos comment faire, les derniers résultats de recherches, ainsi que notre Guide parental téléchargeable.

Partager

S'enregistrer à la liste d'envoi de courriel